20 novembre 2010

Ils emménagent

Avant, il n'y avait rien. La ligne droite de bitume coupait à travers champs pour relier le village . De part et d'autre du ruban goudronné, rien. Rien, sinon des champs de maïs cultivés l'été, et un peu de brume s'échappant de la terre l'hiver. Un tout petit supermarché, aussi, modeste comme le village l'hébergeant. Trois pompes à essence, un parking disputant aux roseaux une maigre place. Et puis il a été décidé de construire. Les grandes politiques parlaient de "concentration urbaine", d'"agglomération à... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 10:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 octobre 2010

Liberty

Elle avait plusieurs armoires. Fermées à clef. Derrière les portes hermétiquement closes de cachait un monde qui m'était interdit. Tailleurs pied de poule, jupes droites en laine, cardigans ouvragés, chemisiers précieux. Robes légères d'été, aux imprimés féminins. Non, elle ne voulait pas que j'y touche, que je joue à la dame avec ses étoffes à elle. Son jardin secret, cultivé avec soin, elle ne le partageait pas avec sa fille. Je me contentais de bouffées du parfum de ses placards, humées à la dérobée dès qu'elle ouvrait une porte... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 10:36 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 septembre 2010

Fordisme

Tu lances le logiciel. Tu te connectes. Tu déroules le menu des prises de commande. Tu choisis "Nouvelle commande".Tu saisis les identifiants de ton fournisseur, le lieu de livraison et ton identifiant d'acheteur. Tu valides.Tu penses bien à noter ton numéro de commande. Tu saisis le code de ton achat - tu saisis la quantité - tu saisis le montant - tu saisis la référence de ta commande - tu saisis le code d'imputation de ta ligne budgétaire - tu valides ta ligne de commande et tu recommences autant de lignes que tu as... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 20:46 - Commentaires [9] - Permalien [#]
31 août 2010

Le jouet précieux d'Union Soviétique

C'est ainsi qu'il s'appelle. C'est ainsi qu'il est précieusement rangé dans la bibliothèque. C'est ainsi qu'il est intouchable. Petit objet obsolète. Retour sur Moscou, 1996. Le mois d'aout se tire en longueur et la capitale s'endort. Relique d'une époque révolue, le Monde des Enfants, le Dietskii Mir. Un grand magasin, mélange improbable entre le Bonheur des Dames et les Galeries Lafayette. Tout est consacré à l'enfant. Outre les barboteuses ringardes qui n'attirent pas nos yeux d'étudiantes, nous nous concentrons sur les... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 21:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 août 2010

Le lent retour aux choses normales.

C’étaient 15 jours. Deux petites semaines, en tout. Sans projet de départ, sans valises à faire. Juste 15 jours à prendre parce que c’est la règle. Bien sur, les chantiers étaient là. Les projets s’accumulaient, même un peu trop, rendant les « pendant les vacances, il faudra que je … » plus lourds qu’agréables. Il faudrait. Ranger les vêtements des enfants, trier les papiers, plier tout le linge en retard. Le minimum avait été fait. Devoirs de vacances trop longtemps imposés. On pouvait ranger les pots de peinture et les... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 13:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 août 2010

Petites choses ...

Ce matin, un oeuf au bacon. Enfin, pas tout à fait. "On prendrait du jambon et on dirait que ce serait du bacon". Des matriochkas aux dessins grossiers et aux teintes criardes, dépilées et éparpillées, comme meilleur jouet possible pour apprendre les volumes. Dessous, il y a encore une étiquette en papier très recyclé portant des mots mystérieux en cyrillique. Le bouquet de fleurs de chardon, sur la table, éclate en boules indigo. Hier, il m'a pris la main pour courir dans la pelouse, improvisant un accrobranches dans un... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 08:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juillet 2010

Touw de Fwance

Sur des pancartes découpées dans du carton ondulé, ils avaient peint "Lans". Comme ils les accrochaient sur les panneaux indicateurs, je m'interrogeais. Le seul "Lans", ici, est "en Vercors", et pas exactement sur la route. Je restais perplexe, jusqu'à lire rapidement, sur un carton ondulé un peu plus grand "Lans Armstrong". Là, j'avais compris. Quelques autres aficionados auraient peint, d'ici la fin de journée, "Lance", correctement ortographié, sur le bitume brulant. Il était... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 19:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 juillet 2010

Merci ...

Il faisait chaud mais la maison était restée fraiche. Dans la pénombre, la mère ouvrit l’enveloppe, bien plus épaisse qu’elle n’espérait. Dans un délicat froufrou, les étoffes se déplièrent. La petite avait chaud et était grognon. Les dents, sans doute, ajoutées à la chaleur, rendaient l’enfant maussade. Sa mère saisit ce qu’elle appellerait plus tard « la robe de princesse », et entrepris de déshabiller l’enfant. La petite peau nue et moite restait douce, les boucles brunes voletèrent, accompagnant quelques mouvements... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 19:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 avril 2010

Petits pieds

C'était une petite paire de chaussures. Pointure 16. Montantes en cuir rigide, marron à lacets. Juste quelques discrètes décorations sur les coté, ambiance "écureuil et noisettes" toute automnale. Cette paire là avait passé l'hiver, modestement, aux pieds minuscules d'une petite fille qui apprenait à se lever pour découvrir le monde. Cette paire là avait fait son temps, le bout en cuir usé jusqu'à la coque en plastique d'un jaune assez laid. Le printemps verdissait tout doucement la nature alentour, et à mesure que le... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 19:11 - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 avril 2010

Communauté

C’était un petit village. Une petite communauté de vie. Quelques familles, qui avaient choisi bon gré mal gré la vie rurale. C’était une petite école maternelle, logée dans un Algeco. Installée là il y a des années en vitesse, le préfa avait vécu. La mairie avait investi dans un nouveau bâtiment en dur. Très joli, spacieux pour accueillir les enfants. La nouvelle école avait poussé dans un champ, dominant le village. Juste derrière la clôture de la cour de la maternelle flambant neuve, les vaches paissaient – imperturbables. ... [Lire la suite]
Posté par Secotine and so à 11:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]