La vie de tous les jours, les soucis et les nuits blanches envolés, des petits dossiers à gérer. Un emploi du temps cadencé par les allers-retours à l'école, l'empilement de petites activités pour occuper les enfants. Me sentir débordée par ... Une pile de linge à repasser, un frigo vide, une pelouse à tondre et quelques travaux.

La vie, telle que j'en ai eu envie lorsque je me morfondais dans un bureau impeccable, à gérer des soucis qui me dépassaient.

La vie, comme un bal masqué, comme si ce n'était pas la vraie vie. Une parenthèse un peu douceatre au gout artificiel.

Une autre vie, telle que tant la vivent ici autour de moi. Temps partiels, mères au foyer, mères qui bossent la nuit, pères qui bossent le week-end. Moi, je ne bosse plus, je range ma maison et occupe mes enfants.

Au loin, des projets se profilent, comme tant de promesses et qui sait, d'orages à venir. Préparer septembre, et aussi passer le balai.